CNR Virus de l’influenza

   
Responsable scientifique
Dr. Isabelle Thomas
Tél : 02 373 32 43
Fax: 02 373 32 91
isabelle.thomas@wiv-isp.be
  
 

Contexte

La grippe est une maladie virale très contagieuse, affectant les voies respiratoires. Les virus responsables de la maladie chez l’homme sont des virus Influenza de type A, B et beaucoup plus rarement C.
Une caractéristique important des virus influenza est leur capacité à évoluer continuellement pour échapper à la réponse immunitaire.
Chaque année une épidémie de grippe a lieu en Belgique, la plupart de temps entre les mois d’octobre et d’avril. La transmission se fait principalement par voie respiratoire, par inhalation du virus dans les gouttelettes propagées par les personnes malades lorsqu’ils éternuent ou qu’ils toussent. La grippe peut affecter des personnes de tous âges et se caractérise par la présence de symptômes non spécifiques tels que fièvre, céphalées, myalgies, malaise, toux, maux de gorges, congestion nasale, sinusite, … Dans la plupart des cas, l’infection guérit après quelques jours. Cependant, chez les jeunes enfants, les patients âgés et les personnes présentant des affections chroniques, des complications peuvent survenir et occasionner des taux de mortalité plus élevés.
 
 

Objectifs

Le Centre National de Référence (CNR) influenza est actif depuis 1977 comme laboratoire national influenza de Belgique et à été reconnu officiellement en 2010. Le centre fait partie du réseau international des laboratoires de l’organisation mondiale de la Santé (réseau GISN) et rapporte également les données à l’ECDC.
 
Les objectifs du centre sont : 
·       Suivi de l’activité des virus influenza durant la saison de grippe
·       Identification des types et des sous-types
·       Vérification de l’adéquation des souches vaccinales 
·       Identification des mutations par séquençage
·       Evaluation de la résistance éventuelle aux médicaments antiviraux
·       Enquêtes sérologiques pour évaluer le statut immunitaire des individus
·       Réalisation de tests sérologiques pour vérifier l’immunité des patients
·       Réalisation de tests pour vérifier l’immunogénicité des vaccins
 
Le CNR influenza a accès à un laboratoire de sécurité de niveau 3 (BSL 3) avec un double SAS, des filtres HEPA et est en sous pression pour pouvoir travailler avec des virus influenza rares et dangereux tels que par exemple, le virus de la grippe aviaire.
   
 
 

Surveillance

La morbidité causée par les épidémies de grippe est élevée dans la population générale et les populations à risque.
La surveillance annuelle de la grippe par l’ISP, cofinancée par la Communauté Flamande et la Fédération Wallonie-Bruxelles, permet de suivre l’évolution de chaque épidémie. La durée et l’intensité de chaque épidémie est suivie semaine après semaine et un communiqué de presse est publié au début, au moment du pic et à la fin de chaque épidémie.
 
Les résultats de la surveillance sont publiés dans un bulletin hebdomadaire.
Les souches circulantes sont sous-typées et caractérisées. Ceci est très important pour évaluer l’efficacité du vaccin et recueillir des informations sur la composition du vaccin pour la saison suivante. Ces informations sont communiquées à l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).
 
En Belgique différents systèmes de surveillance existent pour l’influenza :
·       Surveillance des virus influenza dans la population générale par l’intermédiaire d’un réseau sentinelle de médecins vigies.
·       Surveillance des cas sévères de grippe par l’intermédiaire d’un réseau d’hôpitaux
 
Les échantillons qui nous parviennent par ces réseaux sont analysées au laboratoire pour la présence des virus influenza et les souches d’influenza sont sous-typées et caractérisées.
 
 

Détection et analyse de risque pour les virus émergents

En 2003, l'attention s'est focalisée sur le virus de la grippe aviaire (H5N1). Très rapidement le laboratoire a mis en place des tests de détection pour ce nouveau sous-type pour pouvoir tester des échantillons de patients suspects. 
Des tests sont également disponibles pour d’autres sous-types de grippe aviaire potentiellement transmissibles à l’homme (H7, H9, H2, ). Des collaborations étroites existent avec le laboratoire National de référence pour l’influenza aviaire du CODA-CERVA.
      

Développement et validation des tests

Les tests disponibles sont présentés dans le compendium des CNR (Compendium CNR, Formulaires de demande)
Le séquençage permet de mettre en évidence des mutations liées à la résistance aux médicaments antiviraux. Actuellement, nous travaillons également à la mise au point de tests cellulaires qui permettent de mesurer directement la sensibilité ou la résistance des virus de la grippe à différents antiviraux.
 

Projets de recherche : mécanismes de la maladie, la prévention et les traitements

Les priorités de la recherche sont de mieux comprendre le pouvoir pathogène des virus grippaux: pourquoi une infection par le virus de la grippe est-elle parfois banale et parfois mortelle? Cela est-il dû au patient ou à certaines caractéristiques du virus?
Une première étape cruciale dans cette recherche est de mieux identifier les cas de grippe graves admis à l'hôpital et aux services de soins intensifs.
 
Recherche sur la protection conférée par les vaccins contre la grippe: entre autre l’étude de l’immunogénicité du vaccin Pandemrix A(H1N1)2009 chez des patients
 
Recherche sur les causes des syndromes grippaux chez l’homme: quels sont les virus autres que ceux de la grippe qui peuvent donner des symptômes similaires. 
 
 

Analyses

 
 

Rapports et publications (2009 – récent)

 
Posters